Play♯Pal : une question d’échelle

logo-play-pal-petit

L’aide de Vincent

L’avantage d’être dans un fablab quand on développe un projet, c’est qu’on peut échanger avec tout un tas de gens plus compétents et ingénieux que soi. C’est ce qu’on appelle la force de la communauté. Quand on piétine dur dans ses recherches et dans ses réflexions, ce qu’on se souhaite, en guise de mantra, c’est quelque chose comme : « que la communauté soit avec toi ! ».

Justement, parmi les compagnons de route qui ont cheminé aux côtés de mon projet Play♯Pal, je veux ici rendre hommage à Loïc et tout particulièrement à Vincent, mon coturne de promo qui m’aide spontanément à résoudre différents problèmes que je rencontre.

Avec Vincent, les échanges se font simplement : lors de nos temps de rencontre au Faclab, par courriel ou par commentaires sur des articles que je rédige sur le site du DU.

Dans nos sujets de réflexions s’est posée la question de l’échelle du jeu. Par souci de facilité, j’avais choisi de le faire à l’échelle 1/10e. Les calculs se font sans contraintes, il suffit de diviser toutes les cotes par 10. Malgré cela, j’avais pointé que sur certaines cotes de la palette Europe (notamment sur l’épaisseur des planches), je risquais de ne pas pouvoir trouver un matériau qui puisse répondre aux cotes réduites au 1/10e.

Vincent a rebondi en proposant de partir sur des échelles moins régulières pour se rapprocher plus finement des proportions cadrant avec la réalité ds matériaux notamment. En bon matheux, il s’est lancé illico dans la création d’une feuille Excel. Il suffit de multiplier les longueurs, largeurs et épaisseurs par un coefficient : 0,10 pour obtenir une échelle au 1/10e, par exemple.

Épaisseur : faire avec ma réalité

Le matériau dans lequel je dois découper mes pièces est du contreplaqué (CP) de peuplier (nous l’avions convenu avec Jean-Baptiste). Dans le rendu et la finition, ce sera plus proche de la réalité d’autant que certaines palettes peuvent être fabriquées, elles aussi, en peuplier.

Si je reste sur l’échelle 1/10e, l’idéal pour moi est donc de me procurer du CP de 3 mm d’épaisseur qui se rapproche le plus de l’épaisseur originale des planches de palettes (22/24 mm avec les tolérances admises) ce qui fait, transposée à l’échelle 1/10e, 2,2 mm. On voit donc qu’on est pas à l’échelle, car on excède de 0,6/0,8 mm. Mais cela reste acceptable, car l’idée n’est pas de faire des maquettes extrêmement précises (voir « PLAY#PAL : définition du projet », la méthode Rough).

Si on veut pinailler avec la feuille de calcul de Vincent, l’échelle qui cadre le plus avec la réalité est le 1/14e. En restant sur notre référence du CP de 3 mm, on arrive à une valeur de 3,06 mm.

Je me mets donc rapidement en quête de CP de peuplier de 3mm dans les circuits classiques auxquels j’ai accès : les magasins de bricolage de proximité, car mon temps est compté. Je m’aperçois rapidement que sur l’essence de peuplier (quand on en trouve) l’épaisseur la plus fine est le 5 mm. Pour obtenir du 3 mm, il faut partir sur du CP de bois exotique (Okoumé notamment) qui est rouge et peu engageant.

Si je pars sur du CP de 5 mm, il faut que je transforme mon échelle en passant du 1/14e au 1/23e. Pourquoi pas. Dans ces conditions, les maquettes prendront des tailles plus importantes. Par exemple, une planche de 1200 mm (la planche la plus longue de la palette Europe) mesurera 276 mm au 1/23e.

L’histoire pourrait s’arrêter là si elle n’était pas un brin plus complexe. Car, dans mon projet de modélisation de meubles réalisés en bois de palettes, je dois nécessairement retailler mes pièces en fonction des cotes et de la physionomie du meuble à modéliser. Tout devient beaucoup plus difficile à transposer à l’échelle, lorsqu’elle n’est pas aussi évidente que le 1/10e où il suffit, pour chaque cote, de diviser par dix.

Prendre une décision

Je suis donc confronté à la réalité : je ne trouve pas de CP de peuplier de 3 mm dans un rayon raisonnable. Il faudrait que je cours les magasins de bois professionnels, mais avec mes activités salariée et familiale, je n’en ai pas le temps dans la semaine ni le week-end.

Il faut cependant avancer. Je prends donc la décision qui me semble la plus adaptée :

  1. Je conserve mon idée initiale de réaliser à l’échelle 1/10e
  2. Je découpe du CP de 5 mm, même si je m’éloigne des proportions exactes
Yann

Yann

Médiateur Numérique chez L'@nnexe - Relais 59
Pollinisateur social et rat de lab
Articles indexés par thème
Yann

Les derniers articles par Yann (tout voir)