MON STAGE AU FABLAB DE PARIS DIDEROT : Bilan

Ce stage fut pour moi une expérience riche en découvertes et en rencontres. Cela m’a d’autant plus intéressé qu’il s’agissait d’un fablab universitaire au fonctionnement radicalement différent de celui du Faclab se trouvant pourtant lui aussi au sein d’une université.

En effet, ces deux structures ne portent pas les mêmes enjeux de départ. Le Fablab de Paris 7 prône le décloisonnement et la transdisciplinarité au coeur même de l’enseignement et de l’université tandis que le Faclab se veut beaucoup plus ouvert sur un public extérieur et se rapproche davantage de la charte initiale des fablabs du MIT.

Cependant, il me semble que ces différents lieux s’enrichiraient à s’inspirer l’un de l’autre.

Par ailleurs, l’émergence toute récente du Fablab de Paris Diderot laisse entrevoir de multiples perspectives en matière de fonctionnement, d’activités et de projets ce qui a rendu la réflexion encore plus passionnante.

Je tiens à remercier toute l’équipe du Fablab de Paris Diderot pour son accueil chaleureux et tout particulièrement Lucie Poirot pour m’avoir permis de participer à cette belle aventure.