De mon stage au FabLab d’Ajaccio

Introduction

J’ai fait mon stage au FabLab d’Ajaccio. Il s’est déroulé du 18 au 22 juillet 2016.
La première raison, c’est qu’il faut faire un stage :-)…
La deuxième, ce FabLab est actuellement hébergé gratuitement par la Caisse Régionale Crédit Agricole de Corse (par accord jusqu’à fin 2016, pouvant être renouvelé ou non suite à une nouvelle présentation à la Fondation Crédit Agricole). Lors de la création et de l’appel de fond, la fondation Crédit Agricole de Corse a financé à hauteur de 100k€ (30K€ pour 2016).
Travaillant au Crédit Agricole et voulant faire la promotion en interne des FabLab (soit pour participer à la création soit pour du financement, le tout aussi en relation avec « Les Villages by CA »), on peut donc comprendre l’intérêt que j’ai eu à faire mon stage là-bas.

Le fait que la Corse est un endroit très cool n’y est pour rien, si, si je vous promets ;-).

Fab-Lab-Ajaacio-Logo4

Tour d’horizon du FabLab d’Ajaccio

Le FabLab d’Ajaccio se trouve au rez de chaussée dans les locaux de la Caisse Régionale Crédit Agricole de Corse (1 Avenue Napoléon III, Ajaccio, Corsica, 20193, France). Il a été créé en 2015. Il est dans les anciennes salles informatiques. Il bénéficie donc de l’ancienne infrastructure. Notamment la climatisation (ça, ça aide bien…), le faut plancher pour les câbles électriques aussi. Il a juste fallu monter quelques cloisons transparentes.

Le FabLab est très actif, Marylin, FabManager, pense fortement à recruter quelqu’un pour l’aider. Car actuellement elle est seule pour tout gérer. Reste la problématique du financement de ce nouveau poste.
A ce sujet, la question de détacher une (ou des) personne(s) ne serait-ce qu’une journée pour effectuer certaines tâches devrait être étudié en particulier par les financeurs et/ou mécènes (voir plus bas).

Le FabLab est très bien équipé et dispose d’environ 360m² de surface. On pourrait y faire terrasse ombrée vers la fin de l’après midi (non il n’y a pas de pastis).
On y trouve donc :

  • Des imprimantes 3D dont une FormaLab (celle à résine).
  • Des iMac et des PC portable pour les formations.
  • Une Trotec Speedy 400.
  • Une coupeuse Vynile Roland.
  • Une Fraiseuse de grande dimension.
  • Une fraiseuse pour circuit imprimée (4 axes).

La fréquentation du lieu est plutôt jeune, collège et lycée. Le Lycée Leatitia Napoléon est juste à côté.
Le financement se fait par adhésion à l’association, la location des machines, par abonnement, la privatisation de l’espace, les stages pour les enfants (5-7 ans, 8-12 ans, 13-16ans), les dons des mécènes…

Ce qui s’est fait durant le stage

Stage des 8-12 ans

La FabLab accueil tous les matins de la semaine des jeunes de 8 à 12 ans.  Ceux-ci viennent pour apprendre la fabrication numérique et un peu plus. La semaine passée c’était les 13-16 ans, la semaine suivante se sera les 5-7 ans.
Ça me met dans l’ambiance d’un FabLab Junior, ce qui aurait nettement plus à Arnaud dont c’est le projet.

1er jour.
Visite du FabLab pour les enfants, création d’un badge.

Badgeuse
Badgeuse

Puis initiation élémentaire à des outils de 2D et 3D :

2ème jour.
Initiation à la 3D avec le logiciel Tinkercad, puis exercice de création d’un porte-clés destiné à être fabriqué avec une imprimante 3D (Stream 20Pro).

Stream 20Pro
Stream 20Pro

Les enfants se sont bien débrouillés, avec leur accord, l’impression sera faite dans l’après-midi. Pas le genre à attendre le lendemain pour voir comment ça se passe, ils préfèrent arriver et récupérer le résultat.

3ème jour.
Récupération des impressions 3D de la veille et test dans le noir (c’est un filament qui brille dans le noir, mais fragile lorsque il sort de sa bobine).
Puis début de l’initiation à la découpeuse laser.
Création d’un objet simple par assemblage de batonets. Peinture et dessin.
Choix d’un dessin à graver. Utilisation d’Inkscape pour préparer le dessin à graver.
Ci-dessous un exemple fait précédemment :

Batonnets & laser
Batonnets & laser

4ème jour.
Gravure de l’exercice de la veille avec la découpeuse laser (Trotec Speedy 400).
Nouvel exercice de dessin avec Inkscape, mais cette fois ci pour le découpage vinyle.
Puis passage à la découpeuse (Roland Camm-1 GS-24).
Il n’y a plus qu’à ramener à la maison et le coller quelque part.

5ème jour.
Apprentissage de l’électronique via des kits Snap Circuits.

IMG_1197

Il y a un travail sur la découpeuse laser en cours qui nécessite la présence de Marylin, donc j’anime quasi seul l’atelier.
Selon les enfants ils sont plus ou moins intéressés et certains finissent la dernière 1/2 heure à la borne d’arcade.

Arcade Pi
Arcade Pi

La borne d’arcade intrigue et intéresse du monde, en particulier certains parents.
Le fait d’avoir amené mes Raspberry Pi me permet de faire la présentation de cet appareil et de sa simplicité de mise en œuvre. Car la borne utilise un Raspberry Pi.
Ce projet fera d’ailleurs partie d’un futur stage programmé par le FabLab pour des 13-16 ans, afin d’équiper d’autres lieux sur Ajaccio.

Concernant les plus petits (donc les 5-7 ans), pour l’électronique, ce sont des kits « Makey Makey » qui sont utilisés. Donc sans doute la semaine prochaine.

Makey Makey
Makey Makey

Travail personnel et discussions annexe

Imprégnation du lieu via ses publications, notamment celle faites par les étudiants de la FabAcademy.
Discussion informelle avec des membres du bureau de l’association. Les FabLab restent encore des OVNI pour les « décideurs » dans les institutions ou les entreprises (cf. les financeurs, les mécènes…).

Discussion sur la gestion pratique, un modèle économique double semble plus pertinent pour un FabLab.
Avec une structure associative pour la logistique et l’accueil, et une structure de type coopérative (ou autre) pour faire de la prestation. Cette structure étant membre de l’association, mais loue les machines.
L’association fait ainsi des rentrées d’argent via la coopérative qui elle se consacre uniquement à la prestation de service.

Visite de journalistes le 21 juillet.
On se situe dans la partie communication d’un FabLab, se faire connaître est toujours très important. Chose vu durant la formation. Prévision de sortie de l’article en novembre dans un nouveau journal local volontairement gratuit (30.000 exemplaires prévus) et d’environ 120 pages.

Projet en cours avec les apiculteurs sur les ruches connectées. Le FacLab travaillant sur le sujet aussi, des échanges devraient se faire.

Echange avec Aude Foucault, Responsable du Pôle Administratif des Finances et du Développement du CSJC (Centre du Sport et de la Jeunesse de Corse), sur le principe de détacher du personnel vers le FabLab.
Personne volontaire issue de la collectivité, voulant s’impliquer et aider. Ceci permettant de soulager la gestion du FabLab, ne serait-ce que par exemple 1/2 ou 1 journée par semaine.
L’idée est intéressante et devrait être proposée à toutes les sociétés participant au FabLab.

Le FabLab a participé à la Fab Academy 2016 avec 5 inscrits. Il faut savoir que les frais d’inscriptions vont directement au MIT qui en principe reverse 50% au FabLab.
Un formateur (personne ayant déjà suivi la Fab Academy doit être présent pour le suivi des élèves.
Ce formateur doit être payé par le FabLab. Cette année c’est Lorenzo, que j’ai pu rencontrer le jeudi et le vendredi. Ainsi qu’une des personnes inscrites.
Ceci m’a permis de comprendre un peu mieux le processus de formation FabManager du MIT.
A noter que l’on n’est pas obligé de faire le cursus complet, mais ce dernier est obligatoire si on veut le diplôme, qui une fois acquis, vous autorise à devenir un gourou.
Par contre niveau documentation, c’est extrêmement sévère.

Conclusion

C’est juillet, peu de visiteurs (grosso modo 1 à 2 par jour). Heureusement qu’il y a FabLab Junior le matin.
La fréquentation vient surtout du collège qui est juste à côté (fermé en juillet), donc un public plutôt jeune. Les stages juniors ayant d’ailleurs été créés à la demande de parents. Ces stages se déroulent durant les vacances scolaires.
Le FabLab entre en phase difficile, comme beaucoup de structures, la survie se joue sur la 2ème et 3ème année.
Le fonctionnement en corrélation avec les autres structures locales est aussi nécessaire. Ne serait-ce que pour des échanges, voir de la location d’espace et de machine.
A ce sujet j’en remets une couche avec les MLC. Echange de grès à grès, c’est à regarder de près. Le FabLab de Corte n’est pas très loin.
Possible évolution du FabLab via un déménagement dans un espace en cours de création sur Ajaccio.

Toujours est-il que si vous passez par Ajaccio, vous avez l’obligation de passer FabLab.

Vincent

Vincent DUBOIS
Follow me

Vincent DUBOIS

Ingénieur R&D chez Crédit Agricole SA
Photographe Amateur Alternatif.
Bio et articles indexés par thème
Vincent DUBOIS
Follow me

Les derniers articles par Vincent DUBOIS (tout voir)