Un atelier bois pour les 4/8 ans

Dans cet atelier pas de numérique, les enfants renouent avec la matière et manipulent le matériau, auquel ils donnent forme librement avec une scie à chantourner electro-portative.Ils assemblent ensuite les morceaux par collage ou avec des clous et un marteau. Un atelier bois pour les enfants de 4 à 8 ans, préparé dans le cadre de Game au vert, un événement autour du jeu et de la fabrication, que nous avons organisé en tant que DU et qui a eu lieu le 2 juillet 2016.

En préparant mon atelier j’ai pris réellement conscience de la peur ou de la méfiance que certaines personnes avait à l’approche de certains outils et notament de celui-ci.
Il m’a alors paru nécessaire de faire un point « sécu-séduc »: Le bruit impressionnait, j’ai donc choisie la scie à chantourner la plus silencieuse. Sur une autre scie de l’atelier, prévue alors pour cette activité, le mouvement du bras oscillant de haut en bas pouvait faire peur ou risquait de détourner le regard de l’enfant, j’ai donc fabriqué un carter robuste et opaque autour de cette partie.
-Une répartition de l’espace en 2 zones : visuellement, il me semblait important de distinguer la zone de découpe de la zone d’assemblage. Dans la première zone l’enfant debout est guidé par l’adulte, concentré sur un seul outils. Dans la zone d’assemblage, l’enfant est assis face sa table de travail, il se familiarise avec les outils manuels présentés et mis à sa disposition, un marteau, des clous, de la colle et des serres joints.
Pour les matériaux, j’ai repris tel quel ou formaté les chutes de bois pas trop épaisses ou carton de l’atelier, dont certaines issues de la découpe laser s’apparentait à de la végétation.
-La fabrication d’un mobilier spécifique : Au faclab, le mobilier est constitué essentiellement de paillasses, pratique pour que l’adulte travail debout, mais posant les outils trop haut pour des enfant de 4/8 ans. Pour y remédier, j’ai construit des bancs qui rehaussaient les enfants à une hauteur de travail commune avec l’adulte. Ce dernier pouvait ainsi rapidement, aisément et manuellement, guider le travail de l’enfant sur la scie.
Pour la zone de montage, j’ai construit un modèle de table simple et empilable en bois de palette et plaques agglomérées. Pour les hauteurs je me suis référé au normes suivantes Nf EN 1729-1 au lien suivant : http://www.magequip.com/blog/mobilier-scolaire-quelles-tailles-choisir/
L’animation à cent à l’heure:
l’animation dura environ 2 heures avec régulièrement 3 à 5 enfants.
Dans l’action on va à l’essentiel! je leur présentait la scie et les préconisations d’emploi, allumage, positionnement des doigts… et contre toute attente , j’appuyais mon doigt contre la lame en train d’osciller, il ne se passa rien de ce qu’un parent aurait pu imaginer de pire. j’avais tué dans l’oeuf toute appréhension négative chez ce dernier. Pour que les enfants se familiarisent avec cet outil je leur ai proposé plusieurs petits exercices préalables, puis les ai laissé, très vite plonger dans leur création. A ce stade,  je ne leur en demandes pas plus, je définis le terrain de jeux et le danger mis en évidence cadre déjà beaucoup. Je leur montre l’ordre des ateliers à suivre, distincts dans l’espace,  et c’est tout !
Pour la partie assemblage, même si le marteau et les clous étaient présents sur la table, j’ai choisi de ne leur montrer que le collage par empilage des morceaux ou sur champs. J’attendais sciemment qu’ils me sollicitent pour l’autre technique et certains ne m’ont d’ailleurs pas attendu…