Play♯Pal : bilan du premier round

Les test ont été faits et nous tenons notre matière adhésive repositionnable. Reste plus qu’à jouer avec Play♯Pal.

Bon, j’avoue que le temps et l’énergie que la formation m’a pris, mes neurones de la créativité en sont grandement carbonisées. Je n’ai plus de jus, comme ce fut le cas le 1er mai. Cerveau en dérangement. Rappelez plus tard…

Merci l’ami !

Va bien falloir faire quelque chose de ce kit. Et puis, ce serait dommage de caler aussi près du but. Un peu d’ennui et d’abrutissement passent. Un ami m’appelle. On papote. Je lui raconte mes déboires et les difficultés pendant ces six mois à trouver de l’espace et du temps pour rendre des travaux pris entre boulot, tâches ménagères, vie familiale et nuits hachées menues par les biberons.

J’explique le projet que je suis en passe de terminer. Il me dit calmement : « pourquoi tu ne me ferais pas une table et des chaises pour mon jardin ? J’aime bien le style palettes et j’ai pas envie de dépenser des mille et des cents pour un salon de jardin. Ton jeu ne pourrait pas me faire une maquette de ces deux meubles ? ». Je reste un instant silencieux et lâche robotiquement « ah ben si, c’est possible » perdu que je suis dans mes pensées ou quelque part ailleurs. La conversation se poursuit par d’autres nouvelles et on raccroche. Je le tiens mon coup de pied au cul. Surtout, ne pas décevoir un copain…

Voici mon cahier des charges : faire trois fois simple. S’il n’adhère pas à ma proposition, ce n’est pas grave, j’en ferai (ou lui, après tout) d’autres après la soutenance.

La table

Si je vise simple pour la table cela veut dire que la palette sera mon plateau. Il faut ensuite trouver des astuces pour les pieds. OK, ça ne devrait pas trop poser de problèmes. Quoi qu’il en soit, Play♯Pal n’est pas Kapla™, on se donne le droit (et souvent même l’obligation) de couper les pièces de base. Il me faut donc jouer de la scie à onglet si je veux obtenir des mesures réalistes.

Pour une table, la hauteur à peu près standard c’est 75 cm. Je retaillerai donc une traverse de 80 cm (8 cm dans le kit) en 7,5 cm. Puisque le plateau est lourd, il faudra aussi prévoir dans le piétement des renforts transversaux. Dans ce cas, les frises de 120 cm (12 cm dans le kit) feront l’affaire.

Et voici ce que ça donne :

  • Table : vue d'ensemble

La chaise

Pour la chaise, je laisse parler mes mains. J’imagine l’assise à partir de laquelle je vais insérer les pieds et le dossier.

Je prends des mesures simples à transposer et proches de celle de la palette EUR EPAL :

Une assise de 40 X 40 cm + 10 cm pour l’épaisseur des pieds arrière -> 4 X 5 cm ;

Des pieds arrière de 80 cm de haut (= la longueur d’une traverse de palette) -> 8 cm ;

Des pieds avant de 50 cm -> 5 cm.

C’est bon, je sais où je vais. Le montage se fait rapidement. En douceur. Je m’étonne moi-même. La dernière touche est le chapeau du dossier (4 cm), posé au-dessus des pieds arrière. Il sera possible, le moment venu, de faire plusieurs propositions qui feront un peu varier le design de la chaise.

  • Recherche pour l'assise

De bonnes sensations

ensembleMaintenant que j’ai réalisé ces deux maquettes qui me permettent d’avoir les idées claires, je peux les envoyer à mon ami. Il me donnera son avis et nous pourrons, lorsque j’aurai terminé ma formation, retravailler les modèles s’ils ne conviennent pas.

Pour l’instant, je me pose dans mon mini salon de jardin, encore surpris du résultat. Un de mes fils a déjà adopté Play♯Pal. Il aime les jeux de constructions et projette de réaliser des objets pour ses chevaux.

Le bilan de Play♯Pal est pour moi positif, même si sa mise en œuvre a été très chaotique : mes séances de travail pour le réaliser étaient souvent trop  courtes, mais surtout très interrompues et et perturbées par de longues périodes d’absences. Il était donc difficile de s’y replonger. Malgré cela, j’ai pu aller au bout de ce premier round. Cela mériterait de l’améliorer :

  • En rationalisant la fabrication des pièces ;
  • En travaillant avec des épaisseurs parfaitement à l’échelle (épaisseur des planches et des dés) afin d’obtenir des proportions plus proches de la réalité. Cela demande d’utiliser de véritables machines à corroyer les bois : dégauchisseuse, raboteuse ;
  • En créant de nouveaux jeux de pièces correspondant à d’autres types de palettes (palettes à chevron notamment). Cela ouvrira le champs des possibles dans les créations de meubles à réaliser.

 

Yann

Yann

Médiateur Numérique chez L'@nnexe - Relais 59
Pollinisateur social et rat de lab
Articles indexés par thème
Yann

Les derniers articles par Yann (tout voir)