Découpeuses vinyles au pluriel…

6

Mercredi 11 janvier j’ai fait une initiation /atelier sur la découpeuse vinyle Caméo. Un atelier où j’ai eu seulement une participante mais quelle participante !

Lors de cette atelier qui s’inscrivait dans le mois des arts du Faclab, Diane ( mon unique participante) a créé un mobile aux couleurs féeriques.

Pour se faire nous avons utilisé la découpeuse vinyle Caméo du Faclab. Celle-ci fonctionne avec le logiciel Silhouette vendu avec. La Caméo est assez simple d’utilisation, et comme toute découpeuse vinyle qui se respecte elle permet de découper aussi bien du vinyle, que des matières plastiques thermocollantes telles le flex et le flock , du carton, du papier, du calque, et du tissu avec l’accessoire approprié.

Dans un premier temps, nous réglons la lame de façon manuelle (à l’aide d’un outil qui se trouve sur la machine), ce qui revient à sortir la lame plus ou moins selon la matière à découper. Puis nous positionnons celle-ci sur le plotter en s’assurant qu’elle soit bien bloquée par le loquet. Il ne reste plus qu’a placer la matière à découper sur le martyre et a l’insérer dans la machine en appuyant sur « enter ». A l’aide des flèches directionnelles on peut régler le point de départ de notre découpe. Petite précision : s’assurer que rien n’obstrue l’arrière de la machine.

Sur le logiciel Silhouette studio seuls les fichiers GSP (silhouette studio 3) formatés à partir de celui-ci peuvent être coupés. Mais le logiciel accepte aussi les formats, DXF, GSD, PNG, JPEG, BMP, GIF et TIF. Pour les fichiers SVG, nombreux sur le net, il suffit de les convertir. Ici nous avons utilisé le logiciel Inskape qui est totalement gratuit. Nous avons : « Enregistrer sous » en prenant soin de le faire au format Dxf pour pouvoir ensuite l’importer avec Silhouette Studio.

Cette fois, on règle sur le logiciel la vitesse de découpe de la lame ainsi que la pression.

Avant de lancer la découpe quelques tests s’imposent (afin de ne pas abîmer la lame et le martyre) sur le logiciel comme son nom l’indique on appuie sur test de découpe.. Et seulement une fois le test satisfaisant nous lançons la découpe. Enfin pour ressortir notre découpe on appuie sur « enter ».

Le pistolet à colle, le fil de fer et de nylon ont permis aux licornes de Diane de « voler ».

Démonstration en image…

1

43

Il existe d’autres découpeuses vinyles, au Faclab une petite nouvelle, pas si petite que ça!, vient de débarquer : la Sécabo.

5

Pour ne l’avoir essayé qu’une fois et seulement pour « faire connaissance » je ferai ici une brève présentation. Elle fonctionne avec DrawCut, logiciel de pilote de plotter livré avec.

Le réglage de la lame s’effectue de façon manuelle et sans outil.

Une fois le rouleau ou le morceau de vinyle, flock… inséré entre les capteurs, bloquer la feuille et effectuer directement les réglages sur l’écran de contrôle de la machine. Le test et la découpe se lance de la même façon : directement sur la machine.

Pour ceux ou celles qui veulent se pencher de plus près sur son utilisation, vous trouverez le manuel d’utilisation sur l’ordinateur situé à côté.

Et pour en explorer d’autres vous trouverez la découpeuse vinyle Roland GX-24, qui a la même utilisation que les précédentes et l’imprimante et découpeuse vinyle (BN-20) au carrefour numérique. Pour leur utilisation référez vous au wiki :

http://carrefour-numerique.cite-sciences.fr/fablab/wiki/doku.php?id=machines:vinyle:imprimante

7  7 Bis

Bonnes découpes !